L’aventure du Wwoofing

  • Qu’est ce que le Wwoofing ?

    Il s’agit d’un réseau mondial de fermiers biologiques qui offrent le gîte et le couvert à des voyageurs partout dans le monde. Il leur est demandé en contrepartie de s’initier aux méthodes et aux savoirs de l’agriculture biologique en participant aux tâches quotidiennes du jardin.

    Les personnes baroudeuses aimant partir avec un sac à dos et une carte connaissent déjà le couch-surfing qui permet de dormir chez l’habitant. Le Wwoofing est quelque peu différent puisqu’il propose voyageurs d’approfondir leurs connaissances ou bien d’éveiller leur curiosité sur l’agriculture biologique et bien souvent la permaculture.

    Concrètement ça donne quoi ?

    Alors il ne suffit pas de taper à la porte d’un cultivateur et de s’incruster chez lui à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Une association de Wwoofing se trouve dans quasiment chaque pays du globe. Il y en a aujourd’hui environ une centaine dans le monde dont l’Allemagne, l’Angleterre, l’Australie, le Canada ou bien encore les États-Unis. Ils ont un carnet d’adresses bien rempli dans lequel les participants volontaires pourront choisir la ferme avec laquelle ils souhaitent être mis en contact. Il suffit de chercher sur le net et vous pourrez facilement devenir un Wwoofer. Vous serez alors mis en relation avec la ferme qui correspond le mieux à votre candidature.

    Le Wwoofing se veut être un nouveau moyen d’échange et de partage pour lequel l’exploitant et le globe-trotter se doivent de jouer le jeu.

     

    Le Wwoofing, un véritable échange gagnant/gagnant.

     

    Il n’est absolument pas question d’argent puisque nous vous ne vous rendez pas dans une chambre d’hôtes. C’est un principe de générosité et de confiance avant tout. Par contre, si vous vous inscrivez à l’association de Wwoofing, il vous sera demandé une cotisation de 15 € pour le travail de référencement des fermes volontaires ainsi que pour les couvrir les maigres coûts de l’association.

    Si l’aventure vous tente, sachez qu’un voyageur qui se voit offrir le gîte et le couvert doit participer un minimum de quatre heures pour exécuter les tâches quotidiennes. Nous vous mettons en garde aussi contre les abus qui ont été remontés par certains Wwoofers… En effet, des fermes n’auraient pas joué le jeu et auraient demandé des tâches ingrates de manière exagérée aux voyageurs s’étant rendus chez eux. Lisez bien les commentaires avant de vous engager dans certaines fermes ;) Rassurez-vous, dans ce cas précis, ces exploitants ont été immédiatement signalés et retirés des listes nationales.

    C’est un moyen de découvrir un nouvel environnement et la vie à la ferme. Vous partagerez la vie du paysan et pourrez nourrir les bêtes, fabriquer des clôtures et faire une multitude de choses que vous ne soupçonnez peut-être pas. Au delà de l’échange le wwoofing est une véritable expérience recommandée à tous.

    Si vous êtes globe-trotter, amateur d’aventure, féru de rencontres et d’écologie sachez que cette aventure est faite pour vous. Il est conseillé de pratiquer l’anglais qui reste la langue internationale. Partez découvrir l’agriculture biologique aux quatre coins du monde et pimentez vos séjours en sortant des sentiers battus.

    Aviz à tous les wwoofers, nous sommes à la recherche de témoignages pour faire un petit reportage plus complet sur le wwoofing. N’hésitez pas à laisser un commentaire sur l’article :)

    Pour postuler, rien de plus simple, vous pouvez aller sur le site suivant : http://www.wwoof.net/

  • Auteur de cet article

    Administrateur

    Inscrit le

    Lui écrire

    A propos de :

    Découvre la permaculture et cherche à atteindre l'autosuffisance d'ici 2 ans (2017). Je cultive actuellement sur 600m² de jardin ainsi que sur 400m² d'une parcelle que je viens de récupérer en février 2016.

  • Vos commentaires

    • Damien de Tahiti

      Damien de Tahiti -

      Bonjours a tous voila quel chose que voudrait faire depuis quel année mais bon mes conditions de vie ne me permet plus mais pour se intéresse je peut proposer du woofing sur moorea

      • thierrytoumbi -

        Bonjour Damien

        Je serais vivement intéressé pour travailler en tant que woofeur sur l'ile de Mooréa. Merci de me donner les conditions et informations pour pouvoir travailler pour vous.
        Thierry de Papeete
        87 34 10 20

    • Marie H

      Marie H -

      Bonjour Damien et merci de votre offre.
      Quelles sont les plantes et fruits/légumes que vous cultivez sur Moorea?

    • Damien de Tahiti

      Damien de Tahiti -

      Principalement des plantes local ananas manioc et plein d'autre chose mais tout dire je encore tout début de mon exploitation sur un petiti de 500m2 dont 200m2 de jardin a peut prêt car le reste c pour la maison déjà construite dessus

    • Marie H

      Marie H -

      Ça laisse rêveuse ce genre de plantes !! 200 m² est déjà pas mal pour un jardin. Il y a de quoi faire. Ta maison sera écologique ou traditionnelle? N'hésites pas à nous faire partager tes photos, tes cultures etc. Si tu en es au début, tu trouveras surement de l'aide grâce à ma communauté.

    • Damien de Tahiti

      Damien de Tahiti -

      Bon voila je fairer un article dessus le woofing puis également plusieurs vidéos sur mes terrains qui déjà filmer mais quel petit problème pour les mettres sur Youtube et sur permaculteur.com car mon ordi est n'ai plus performant je voit pour acheter un plus puissant mais il y a aussi que ma connexion internet est pas puissante également je vais retenter encore avec le matériel que g pour moments avec un peu de miracle je pourrais vous mettre une vidéo de mes projets et mes créations

      • Marie H

        Marie H -

        Merci à toi pour le partage Damien. Prends le temps qu'il te faudra. Si les vidéos sont trop compliquées à mettre en ligne, partage plutôt tes photos. J'ai hâte de découvrir ton climat tropical et ses richesses.

    • PermActivist

      PermActivist -

      Cool l'article ! j'ai fait pas mal de Woofing et de HelpX en ferme durant notre tour du monde avec la Demoiselle qui partage ma vie. Le bilan de la douzaine d'expériences que nous avons eu reste positif même si il reste un point noir, notamment en Asie: l'argent. En théorie et comme Pierro le dit si bien, c'est un échange de bon procédé entre le(s) woofer(s) et le fermier. Mais en Asie, un très grand nombre de fermes vous demanderont de l'argent. Nous qui voulions spécialement visiter es fermes orientées dans un démarche permaculturelle, nous avons été assez choqué. Les prix variés de 3 à5€ voire même 8 € par jour par personne soit disant pour couvrir les frais de nourriture et logement . Alors bon le montant en soit n'est pas énorme mais compte tenu du fait qu'on travaille et du coût de la vie en Asie, c'est un Business. Nous somme même allés dans une ferme où le gars à totalement avoué que c'était un business, c'est tout. Alors oui, nous avons payé pas mal de fois et nous sommes quand même allé dans ces fermes. La raison est simple, notre soif d'apprendre était grande et elle l'ai toujours autant. Bref, sinon, nous avons pas eu de problème particulier je conseil le Woofing à tous le monde, cependant prenez le temps de bien chercher la ferme qui vous convient.
      Bon Wwoofing à tous !

    8 réponses à “L’aventure du Wwoofing”

    1. Damien de Tahiti Damien de Tahiti dit :

      Bonjours a tous voila quel chose que voudrait faire depuis quel année mais bon mes conditions de vie ne me permet plus mais pour se intéresse je peut proposer du woofing sur moorea

      • thierrytoumbi dit :

        Bonjour Damien

        Je serais vivement intéressé pour travailler en tant que woofeur sur l’ile de Mooréa. Merci de me donner les conditions et informations pour pouvoir travailler pour vous.
        Thierry de Papeete
        87 34 10 20

    2. Marie H Marie H dit :

      Bonjour Damien et merci de votre offre.
      Quelles sont les plantes et fruits/légumes que vous cultivez sur Moorea?

    3. Damien de Tahiti Damien de Tahiti dit :

      Principalement des plantes local ananas manioc et plein d’autre chose mais tout dire je encore tout début de mon exploitation sur un petiti de 500m2 dont 200m2 de jardin a peut prêt car le reste c pour la maison déjà construite dessus

    4. Marie H Marie H dit :

      Ça laisse rêveuse ce genre de plantes !! 200 m² est déjà pas mal pour un jardin. Il y a de quoi faire. Ta maison sera écologique ou traditionnelle? N’hésites pas à nous faire partager tes photos, tes cultures etc. Si tu en es au début, tu trouveras surement de l’aide grâce à ma communauté.

    5. Damien de Tahiti Damien de Tahiti dit :

      Bon voila je fairer un article dessus le woofing puis également plusieurs vidéos sur mes terrains qui déjà filmer mais quel petit problème pour les mettres sur Youtube et sur permaculteur.com car mon ordi est n’ai plus performant je voit pour acheter un plus puissant mais il y a aussi que ma connexion internet est pas puissante également je vais retenter encore avec le matériel que g pour moments avec un peu de miracle je pourrais vous mettre une vidéo de mes projets et mes créations

      • Marie H Marie H dit :

        Merci à toi pour le partage Damien. Prends le temps qu’il te faudra. Si les vidéos sont trop compliquées à mettre en ligne, partage plutôt tes photos. J’ai hâte de découvrir ton climat tropical et ses richesses.

    6. PermActivist PermActivist dit :

      Cool l’article ! j’ai fait pas mal de Woofing et de HelpX en ferme durant notre tour du monde avec la Demoiselle qui partage ma vie. Le bilan de la douzaine d’expériences que nous avons eu reste positif même si il reste un point noir, notamment en Asie: l’argent. En théorie et comme Pierro le dit si bien, c’est un échange de bon procédé entre le(s) woofer(s) et le fermier. Mais en Asie, un très grand nombre de fermes vous demanderont de l’argent. Nous qui voulions spécialement visiter es fermes orientées dans un démarche permaculturelle, nous avons été assez choqué. Les prix variés de 3 à5€ voire même 8 € par jour par personne soit disant pour couvrir les frais de nourriture et logement . Alors bon le montant en soit n’est pas énorme mais compte tenu du fait qu’on travaille et du coût de la vie en Asie, c’est un Business. Nous somme même allés dans une ferme où le gars à totalement avoué que c’était un business, c’est tout. Alors oui, nous avons payé pas mal de fois et nous sommes quand même allé dans ces fermes. La raison est simple, notre soif d’apprendre était grande et elle l’ai toujours autant. Bref, sinon, nous avons pas eu de problème particulier je conseil le Woofing à tous le monde, cependant prenez le temps de bien chercher la ferme qui vous convient.
      Bon Wwoofing à tous !

    Laisser un commentaire

    Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Permaculteurs se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

  • Promotion serres ACD permaculture


    Espace annonceurs