Vivre sans argent avec Benjamin Lesage

  • Par un beau weekend de mai, au cœur de l’Ariège, nous sommes allés à la rencontre d’un personnage unique en son genre: Benjamin Lesage.

  • Auteur de cet article

    Inscrit le

    Lui écrire

    A propos de :

    Salut à tous, d'une formation de paysagiste classique voire "moderne et toxique" ^^, je m’intéresse à la perma depuis mon voyage à l'autre bout du monde (NZ-Australie) l'année dernière où des communautés, des festivals, des marchés et des villages propagent l'éthique de respect des hommes de la nature et cette forte notion de partage, accusant chez moi un défi de vie! Engagé dans les mouvement sociaux depuis ma jeunesse, fougue lycéenne, humaniste anticapitaliste/antifa révolutionnaire anarchiste, zadiste, pacifiste je suis un citoyen insatisfait démocratiquement et gustativement qui veux faire changer les choses c'est certains, et trouve une voie de concrétisation par les techniques initié en perma. J'ai suivi le Cours Certifié de Perma à l'Université populaire de permaculture enseigné par Steve Read et tente de mettre en pratique le design, membre à Brin de paille et à Permaculture44. Je souhaite rassembler un collectif en Bzh, et propager l'agriculture urbaine pour mieux s'entraider à se nourrir! D'Origine béarnaise, j'ai grandi sur la côte d'azur puis accueilli en Bretagne où je deviens Nomade (libre). Actuellement actif dans un collectif d'un jardin partagée basé sur les principes perma et druidique dans la campagne nantaise, propageant l'idée je voudrais semer des champi comestibles, faire des semis bio cette année, installer une butte auto-fertile, une spiral d’aromatique. J'ai envie aussi de donner de mon temps pour partager les connaissances, passer dans les oasis où un petit espace pour mon camion autonome (le Mojo) est possible. J'ai encore beaucoup aussi à apprendre (aquaponie, biodynamie, élevage, fermage, fromage etc..) sur la voie de l'autosuffisance, je me découvre encore spirituellement tous les jours (mais attiré par la culture celte et géométrique du fameux triskel) et surtout je prend mon temps ^^ la vie est belle, rencontrons-nous et apprenons ensemble!

  • Vos commentaires

    • Anne -

      Merci pour ce beau partage, ce témoignage si riche ! Je commence mon cheminement personnel et j'aimerais beaucoup pouvoir expérimenter quelques jours dans une collectivité comme celle que Benjamin veut créer. Il faut que des personnes comme lui puissent trouver des solutions et des moyens, car ils pourront transmettre tant autour d'eux, et vivre en complète harmonie avec la Nature et ce que nous sommes au plus profond de nous...

    • Begreenordie

      Begreenordie -

      Le partage est une chose positive mais dans ce cas il y a un bémol: Benjamin se sert de la propriété d'autrui!
      Dans une société capitaliste cette solution de vie n'est viable que pour un certain nombre, pas pour tous; car elle profite de ceux qui produisent et qui sont dans le système! Comment ferai t il sans aide d'aucune sorte? Pour que sa philosophie soit juste il faudrait qu'il ne profite pas de ceux qui sont dans le système! Comment fait il pour les soins dentaires? Les assurances pour son mobil-home? Son assurance personnelle? Une famille avec des enfants? Soyons réalistes cette façon de vivre est ultra marginale! Impossible à adapter aux plus grand nombre! Cependant le fait de partager doit être retenu!

    • permeric

      permeric -

      Un jour peut-être ne devrons-nous plus être propriétaire d'une terre pour pouvoir y vivre! ;)

    3 réponses à “Vivre sans argent avec Benjamin Lesage”

    1. Anne dit :

      Merci pour ce beau partage, ce témoignage si riche ! Je commence mon cheminement personnel et j’aimerais beaucoup pouvoir expérimenter quelques jours dans une collectivité comme celle que Benjamin veut créer. Il faut que des personnes comme lui puissent trouver des solutions et des moyens, car ils pourront transmettre tant autour d’eux, et vivre en complète harmonie avec la Nature et ce que nous sommes au plus profond de nous…

    2. Begreenordie Begreenordie dit :

      Le partage est une chose positive mais dans ce cas il y a un bémol: Benjamin se sert de la propriété d’autrui!
      Dans une société capitaliste cette solution de vie n’est viable que pour un certain nombre, pas pour tous; car elle profite de ceux qui produisent et qui sont dans le système! Comment ferai t il sans aide d’aucune sorte? Pour que sa philosophie soit juste il faudrait qu’il ne profite pas de ceux qui sont dans le système! Comment fait il pour les soins dentaires? Les assurances pour son mobil-home? Son assurance personnelle? Une famille avec des enfants? Soyons réalistes cette façon de vivre est ultra marginale! Impossible à adapter aux plus grand nombre! Cependant le fait de partager doit être retenu!

    3. permeric permeric dit :

      Un jour peut-être ne devrons-nous plus être propriétaire d’une terre pour pouvoir y vivre! ;)

    Laisser un commentaire

    Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Permaculteurs se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

  • Espace annonceurs