Grèce : une vie en autarcie loin de la crise

  • Auteur de cet article

    Inscrit le

    Lui écrire

    A propos de :

    De retour à Pornic, dans la maison familiale de mes parents pour quelques temps, j'ai découvert la permaculture fin 2013 et j'ai transformé le potager de mes parents en ce sens, couronné d'une belle réussite question récoltes. Aujourd'hui, j'envisage de plus en plus de m'installer comme permaculteur… quelque part (en lieu et place de mon métier actuel de graphiste). Seul, c'est compliqué. A plusieurs, c'est plus facile. Toujours en recherche de nouvelles infos et de nouveaux contacts. PS: Et oui, d'après le site, j'ai 1039 ans. Plus vieux que Yoda je suis (mais tellement plus sage et définitivement mieux conservé) ! ;-)

  • Vos commentaires

    • Michèle -

      Salut RV, l'idée est bonne mais la vidéo me laisse un peu dubitative. En effet la philosophie de cette communauté et de ses fondateurs en particulier, c'est un retour à la nature sans monnaie : ils échangent leurs produits contre d'autres qu'ils n'ont pas. OK. Mais quand je vois les yourts ainsi que tous les aménagements (en fin de vidéo) faits sur le terrain (qui n'est pas petit), on sait tous que cela représente un gros investissement. Faut pas rêver. Mais la réponse est peut-être justement à la fin de la vidéo, quand il est dit clairement qu'ils organisent des séminaires. Certainement pas gratuits. Par ailleurs, ce repli sur soi avec le rejet de la vie sociétale, exemple refuser de voter, pour moi c'est d'un égocentrisme nombriliste attristant. On ne peut vivre dans une société en disant "qu'ils fassent ce qu'ils veulent, je ne suis pas concerné, affecté". C'est totalement faux, suffit que l'industrie agroalimentaire interdise tout potager sur le territoire et tout à coup, on est concerné ! Mais la vie est belle en permaculture, dont justement l'esprit tient compte de la vie en société en plus des autres fondamentaux.
      Bien à vous et merci pour cette vidéo qui fait réfléchir.

    Une réponse à “Grèce : une vie en autarcie loin de la crise”

    1. Michèle dit :

      Salut RV, l’idée est bonne mais la vidéo me laisse un peu dubitative. En effet la philosophie de cette communauté et de ses fondateurs en particulier, c’est un retour à la nature sans monnaie : ils échangent leurs produits contre d’autres qu’ils n’ont pas. OK. Mais quand je vois les yourts ainsi que tous les aménagements (en fin de vidéo) faits sur le terrain (qui n’est pas petit), on sait tous que cela représente un gros investissement. Faut pas rêver. Mais la réponse est peut-être justement à la fin de la vidéo, quand il est dit clairement qu’ils organisent des séminaires. Certainement pas gratuits. Par ailleurs, ce repli sur soi avec le rejet de la vie sociétale, exemple refuser de voter, pour moi c’est d’un égocentrisme nombriliste attristant. On ne peut vivre dans une société en disant « qu’ils fassent ce qu’ils veulent, je ne suis pas concerné, affecté ». C’est totalement faux, suffit que l’industrie agroalimentaire interdise tout potager sur le territoire et tout à coup, on est concerné ! Mais la vie est belle en permaculture, dont justement l’esprit tient compte de la vie en société en plus des autres fondamentaux.
      Bien à vous et merci pour cette vidéo qui fait réfléchir.

    Laisser un commentaire

    Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Permaculteurs se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

  • Promotion serres ACD permaculture


    Espace annonceurs