Les confessions d’un collectionneur de récoltes

  • Depuis tout petit j’ai toujours aimé les collections. J’ai commencé à collectionner les timbres postaux, les souris sauvages que j’attrapais dans les granges, et j’ai même commencé une collection d’objets ‘importants’ de notre planète pour montrer aux autres univers – au cas ou je me ferais enlever par des extraterrestres (j’attends toujours). Cette boîte était emplie de simples reliques comme une pile AA, un ticket de cinéma, une photo de Michael Jackson (repose en paix), des semences et bien d’autres encore. Comme je viens de le dire, des choses très importantes!

    Depuis que j’ai découvert la permaculture, j’ai commencé à collectionner les récoltes. Je ne suis pas un collectionneur compulsif ou maladif, mais j’aime tout simplement les collections! Je suppose que j’ai pris le troisième principe de la permaculture (obtenir un rendement/une récolte) très au sérieux. Voici un exemple illustrant comment fonctionne mon cerveau et comment je collectionne les rendements.

    Ma voisine (à 500m de notre ferme) gère un petit ranch et, étant seule dans cette aventure, elle a du mal à gérer tout le travail. J’ai donc décidé de lui faire don de mon temps afin que sa vie soit encore plus merveilleuse (ça c’est un principe de korAkor!). Deux fois par semaine, je viens vider ses boxes et champs des énormes tas de fumier. Je sais, je suis plutôt un gars sympa!

    Voici donc mes récoltes:

    – Je rends hommage à l’humanité par une dîme physique. Mon aide est donc un acte de dévouement désintéressé et je récolte de l’appréciation, de l’amour et la sympathie.

    – Les chevaux et les poneys défèquent énormément et bienheureusement, ils ont tendance à le faire toujours au même endroit. Il m’est donc assez facile de ramasser le crottin et de remplir ma remorque avec ce remarquable ‘déchet’.

    – La quantité que je ramasse est faramineuse et j’ai commencé à établir d’énormes tas de compost, de magnifiques buttes de plantations inspirées du hugelkultur, et j’élève une jolie famille de vers de terre.

    – J’en récolte tellement que j’en livre même chez d’autres voisins (la redistribution de l’abondance!) qui m’apprécient d’autant plus.

    – En retour, je collectionne des bouteilles d’alcool, des confitures et d’autres mets faits maison en remerciement pour le crottin.

    – À travailler parmi les chevaux et les poneys, on ne peut que se sentir bien! Ça me rappelle mon enfance et ma santé mentale en profite. Je ne connais personne qui n’appréciait pas l’odeur du fumier de cheval ou la présence de chevaux.

    – Je fais péter du reggae tout en pelletant mon crottin, à ciel ouvert, heureux comme pas deux!

    – Je suis sûr que vous seriez d’accord avec moi quand je dis que faire quelque chose de manière répétitive, voire machinalement (faire la vaisselle, une balade, ramasser du crottin) apporte une paix de l’esprit et permet d’entrer dans une méditation profonde (moi qui ne peux pas rester assis pendant plus de 5 minutes!).

    – Parce que c’est tout de même un rude labeur, je n’ai pas besoin de m’inscrire à une salle de musculation. J’ai d’ailleurs développé une série de mouvements qui travaille chaque partie de mon corps!

    – J’ai aussi récolté quelques champignons pour accompagner mes quêtes spirituelles.

    – Je ramasse aussi des vers composteurs que j’ajoute à mes lombricomposteurs (dois-je commencer à parler des récoltes liées aux vers?)

    – Je peux monter à cheval quand bon me semble sans avoir à payer pour du foin, un box ou un cheval.

    – Je suis toujour ravi de deposer mes idées et trouvailles sur mon site préféré de tout l’internet! Oui, c’est celui que vous lisez actuellement…

    – Je mélange le crottin à de l’argile pour faire des fours et autres éco-constructions (poêle de masse par exemple).

    – Quand les autres voisins ont su ce que je faisais, ils ont commencé à me proposer de venir les débarrasser de leur gazon coupé, leurs branches et même leurs arbres fruitiers qu’ils ne récoltent plus! Je pense qu’il y a une loi universelle qui dit que plus on donne, plus on reçoit – du moins j’en suis persuadé.

    – Ma voisine étant tellement heureuse de mon aide, elle me couvre elle aussi d’amour (foin gratuit et autres présents).

    – Comme vous pouvez le voir, c’est un plaisir que d’élargir nos rendements et de réaliser à quel point nous sommes chanceux d’aborder la vie sous un nouvel angle. La permaculture a certainement contribué à élargir ma vision en me poussant à trouver des utilisations pour tout. Le mot ‘déchet’ n’existe pas dans notre pratique!

    – En lisant cet article et en laissant un petit commentaire, vous contribuez également à mon addiction pour l’écriture d’histoires conscientes. Merci.

     

    Si la permaculture vous intéresse et que vous souhaitez apporter plus de créativité dans votre vie, je vous invite à participer à un de nos camps ou à nos cours certifiés de permaculture.

     

  • Auteur de cet article

    Inscrit le

    Lui écrire

    A propos de :

    Nous avons crée un lieu de vie où nous honorons et aimons la vie... Ce lieu se nomme korAkor. Tout au long de l'année, nous proposons des camps de 3 à 8 jours durant lesquels vous apprendrez sur la permaculture, l'auto-suffisance et pleins d'autres sujets qui rendent la vie formidable. Nous organisons aussi des PDC et je propose d'aller chez vous poru enseigner la permaculture. Plus d'infos sur www.korakor.org

  • Vos commentaires

    • Phill -

      joli fond et jolie forme !!!!! je parle du texte bien sûr !!! moi qui suis judoka , un de nos principes est " entraide et prospérité mutuelle " , cela prend tout son sens en permaculture également ! continue donc tes collections et leur partage

      • korAkor

        korAkor -

        Merci a toi l'ami et belle cultivation martiale...

    4 réponses à “Les confessions d’un collectionneur de récoltes”

    1. Wian Wian dit :

      Beau témoignage !
      Peace :)

    2. Phill dit :

      joli fond et jolie forme !!!!! je parle du texte bien sûr !!! moi qui suis judoka , un de nos principes est  » entraide et prospérité mutuelle  » , cela prend tout son sens en permaculture également ! continue donc tes collections et leur partage

    Laisser un commentaire

    Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Permaculteurs se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

  • Espace annonceurs