La ruche à robinet, deuxième acte

  • Nous vous avons parlé il y a quelque temps de la ruche à robinet qui permet de récolter le miel sans déranger les abeilles. Ce projet a permis de récolter presque 4 millions de dollars grâce à un financement participatif. Mais comme de bien entendu, ce projet à ses détracteurs. Voyons ce qu’il en est en quelques lignes.

    Certains spécialistes s’accordent à dire qu’au contraire, cette ruche à robinet perturberait leur métabolisme. Apparemment cette technique encouragerait l’essaimage qui consiste à ce que la reine quitte la ruche accompagnée de quelques abeilles pour créer une nouvelle colonie. Ce que l’on voit surtout, c’est que c’est plutôt bon pour les abeilles mais beaucoup moins pour l’apiculteur car il perdrait de sa rentabilité. Nous y voilà, il s’agit encore et toujours d’une question d’argent. Surtout que les détracteurs de ce projet s’insurgent contre le montant récolté pour protéger les abeilles et suggèrent à demi-mot que c’est plus une question de profit que de préservation de cet insecte.

    Le prétexte du stress des abeilles serait aussi une fausse cause. Il existe divers moyens afin de ne pas stresser les abeilles tout en gardant leur mode de fonctionnement actuel. De plus, la théorie des concepteurs qui stipulent que l’abeille pourra produire du miel en continu peut-être fausse. En effet, le miel doit atteindre un certain niveau de séchage afin que les cellules soient ouvertes. Il y a donc tout de même un rythme naturel à respecter et à prendre en compte.

    Ils mettent en garde aussi toutes les personnes qui envisagent d’acheter une ruche et qui s’improvisent apiculteurs grâce à ce système. C’est un métier qui s’apprend avec le temps car la moindre erreur sur une ruche qui peut contenir plusieurs milliers d’abeilles peut être fatale si elles s’en échappent.

    Nous nous devions d’apporter une contre information à ce projet. Maintenant libre à vous de vous faire votre propre idée mais nous serions intéressés de connaître votre avis sur le sujet.

    Alors, pour ou contre la ruche robinet ?

  • Auteur de cet article

    Administrateur

    Inscrit le

    Lui écrire

  • Vos commentaires

    • Mirko -

      Merci pour ces compléments!! Maintenant je me sent vraiment informé sur le sujet. Au début j'avais l'impression qu'on nous disait pas tout, c'était trop beau, comme une action marketing.

    Une réponse à “La ruche à robinet, deuxième acte”

    1. Mirko dit :

      Merci pour ces compléments!! Maintenant je me sent vraiment informé sur le sujet. Au début j’avais l’impression qu’on nous disait pas tout, c’était trop beau, comme une action marketing.

    Laisser un commentaire

    Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Permaculteurs se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

  • Espace annonceurs